Log – 19 août 2021

English version below.


Triste vue dans le potager depuis mon retour, le 10 août. Absent depuis deux semaines, durant lesquelles la pluie est tombée non-stop. Le 2 août, le mildiou s’installait et a ravagé l’ensemble des 95 pieds de tomates de la serre principale. Seules 8 tomates cerise sont arrivées à maturité, je les ai cueillies ce jour et ai récupéré les graines, en espérant qu’elles stockent l’information et qu’elles deviennent résistantes, au fur et à mesure des générations, au mildiou et à l’oïdium, qui sont les maux principaux que nous connaissons en Centre Bretagne.

J’ai tenté aujourd’hui une opération de sauvetage des tomates pour leurs semences. J’ai conservé toutes les tomates, encore vertes ou qui commencent légèrement à prendre de la couleur, quelque soit l’état des pieds qui les portent, ou du niveau d’avancée du mildiou sur lesdits pieds. Tous les fruits atteints ont été taillés ; le détail qui importe est que j’ai taillé entre le fruit et l’attache du fruit, c’est à dire en plein dans le pédoncule. Mon hypothèse est la suivante : le fruit est fait pour se détacher du pied au pédoncule, cette jonction légèrement plus fragile qui nous permet de les récolter assure également une cicatrisation saine pour le pied lorsque le fruit arrive à maturité. Tailler (au sécateur) entre le fruit et le point d’attache du pédoncule va peut-être permettre au pied de recevoir l’information que le fruit était arrivé à maturité / a été cueilli. Ainsi, j’espère deux choses : que la plaie à ce niveau cicatrise bien et ne soit pas une porte d’entrée trop grande pour les attaques fongiques, le pied initiant ainsi de lui-même la coupure des canaux d’alimentation de l’ancien fruit au niveau de la base du pédoncule ; que le pied concentre son énergie sur les fruits restants, pour porter les semences à maturité (quelle que soit la maturité de la chair du fruit en lui-même). Pour obtenir des semences qui auront l’information de cette attaque, et possible résistance, au mildiou pour l’année prochaine…

Sad sight in the vegetable garden since my return on 10 August. Absent for a fortnight, during which time the rain fell non-stop. On the 2nd of August, the mildew settled and ravaged all the 95 tomato plants in the main greenhouse. Only 8 cherry tomatoes reached maturity, I picked them that day and collected the seeds, hoping that they would store the information and become resistant, over the generations, to mildew and powdery mildew, which are the main problems we have in Central Brittany.
Today I tried a tomato rescue operation for their seeds. I kept all the tomatoes, still green or slightly starting to take colour, whatever the state of the plants that carry them, or the level of advance of the mildew on the said plants. All the affected fruits were pruned; the important detail is that I pruned between the fruit and the attachment of the fruit, i.e. right in the stalk. My hypothesis is that the fruit is made to detach from the stem at the peduncle, this slightly more fragile junction that allows us to harvest them also ensures healthy healing for the stem when the fruit reaches maturity. Pruning (with secateurs) between the fruit and the point of attachment of the stalk will perhaps allow the stalk to receive the information that the fruit was ripe/picked. So, I hope two things: that the wound at this point heals well and is not too much of an entry point for fungal attack, the foot initiating by itself the cutting of the feeding channels of the old fruit at the base of the stalk; that the foot concentrates its energy on the remaining fruit, to carry the seeds to maturity (regardless of the maturity of the flesh of the fruit itself). To obtain seeds that will have the information of this attack, and possible resistance, to mildew for next year…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s